Chrono-Dreyfus, l'affaire Dreyfus

Services gratuits

L'AFFAIRE DREYFUS - Varia



Fiches 61 à 70 sur 247    ·   ·   ·1 2 3 4 5 6 7 8 9 10  ·   ·  ·   
26
Janvier
1898
Guyane
 



Je n’ai fait que mon devoir

Dans une lettre à sa femme Lucie, Alfred Dreyfus écrit : « Je crois que le général de Boisdeffre ne s’est jamais refusé à nous rendre justice. Nous, profondément blessés, nous lui demandons la lumière. Il n’a pas plus été en son pouvoir qu’au nôtre de la faire. Elle se fera dans un avenir que nul ne peut prévoir. (...) je n’ai nul doute (que le général) ne t’accorde de suite la révision du procès, qu’il ne mette de suite un terme à une situation aussi atroce pour toi,


31
Janvier
1898
Rome
Italie
 



Crispi premier ministre italien

A la Chambre italienne

Le comte Bonin-Longare, sous-secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères d'Italie, affirme que ni leur attaché militaire ni aucun agent ou représentant de leur gouvernement n'a eu de rapport direct ou indirect avec Dreyfus.


1
Février
1898
Paris
France
 



Colonel Picquart

Picquart mis en réforme

Pour "faute grave pendant le service". L'application du décret est provisoirement suspendue dans l'attente du procès Zola.


9
Février
1898
Paris
France
 



Urbain Gohier

Rencontre à l'épée

Entre Urbain Gohier et Lagonde qui est blessé.


11
Février
1898
Paris
France
 



Zola le vengeur

Manifestation de Me Courot

Un jeune avocat, Me Courot, ayant crié dans les couloirs du Palais:"Vive l'armée! mais pas: Vivent les chefs!" est appréhendé par le commandant Rivals et frappé d'un coup de canne par le général Roget. Il sera suspendu pour six mois.


16
Février
1898
Paris
France
 



Duel Picquart-Henry

Nouveau duel

Entre un rédacteur de la "Petite République", Albert Goullé, et la directeur de "Paris", Servanine.


19
Février
1898
Paris
France
 



Duc d'Orleans

Le duc d'Orléans salue Esterhazy

Sur les marches du Palais de justice, le duc d'Orléans serre la main d'Esterhazy.


20
Février
1898
Paris
France
 



Ludovic Trarieux

Ligue des droits de l'homme

Trarieux réunit chez lui quelques amis (Duclaux, Giry, Grimaux, Luis Havet, le Dr Héricourt, Paul Meyer, Jean Psichari et Viollet) et leur expose son projet, auquel ils adhèrent, de fonder une Ligue des droits de l'Homme.


20
Février
1898
Paris
France
 



Max Regis

Meeting antisémite

Salle Chaynes, Massimiliano Milano, dit Max Régis, déclare:"on arrosera de sang juif l'arbre de la liberté". Il sera arrêté le 21 mars et condamné (3 ans de prison et amende) le 22 février 1899, par la Cour d'assises.


23
Février
1898
Paris
France
 



Ludovic Trarieux

Lettre outrageante à Ludovic Trarieux

Le capitaine de cavalerie Begouen adresse une lettre à Trarieux, laquelle, après le refus du ministre d'intervenir, et un appel de Trarieux au président du Sénat, entraînera pour ce capitaine une réprimande du chef d'Etat-Major.


Fiches 61 à 70 sur 247    ·   ·   ·1 2 3 4 5 6 7 8 9 10  ·   ·  ·   






Accueil   Chrono-Dreyfus.com © 2017 - copyrights    Partenaires